Mozartissimo
Wolfgang Amadeus Mozart
Novak trio
Écoutez la musique
Programme du spectacle
qu'est-ce-quils on a écrit
Écrivez nous
Back to main page
 

Wolfgang Amadeus Mozart et "Mozartissimo"

Parmi les compositions que vous allez entendre, l´ouverture de l´opéra "l´Enlèvement du serail" tient sa place importante. C´est que l´empereur Joseph II.chargea Mozart de la composition d´un opéra national allemand dès le retour de celui –ci à Vienne, après sa brouille aves le comte d´Arco (qui finit par le fameux coup de pied) et son congédiement immédiat par l´archevêque de Salzbourg. „ L´Enlèvement du serail ” inaugure une nouvelle forme d´opéra. Mozart y transgresse à plusieurs reprises les règles, respectées depuis longtemps, de la création de l´ "opera seria". J.W.Goethe en dit: "A l´apparition de Mozart, tous nos manifests réclamant la simplicité et l´affranchissement ont perdu leur voix. L´Enlèvement du sérail a tout battu". Et son ouverture, par la musique dite "janissaire", caractérisée par les instrumets "orientaux" – picolo, triangle et grand tambour – nous introduit aux endroits où l´action de l´opéra va se dérouler.

"La journée folle ou le Mariage de Figaro" est une comédie de Beaumarchais. Au temps de Mozart, elle fut proscrite en Autriche. Pourtant, attiré par cette oeuvre, Mozart brûla de la mettre en musique. Alors, il proposa à A.Salieri, chef d´orchestre et poète de la cour impériale, d´écrire le libretto d´aprés l´original français. Mais ils furent obligés de travailler en secret et attendre le moment propice où l´empereur Joseph II. permît la présentation de l´opéra. Mozart mit 6 mois à le composer. La première eut lieu le 1er mai 1786 à Vienne. Or, ce fut seulement en décembre, justemet au Théâtre des nobles de Prague, que l´opéra enregistra son plus grand succès.

Après le succès du "Mariage de Figaro" à Prague, Mozart exprima l´envie de composer un opéra explicitement pour le public de Prague. Il promit de le faire et un contrat fut conclu entre lui et le directeur du théâtre sur l´honoraire de 100 écus. Une vieille légende espagnole s´avéra une source d´inspiration, racontant les aventures de Don Juan libertin qui serait emporté par le diable et ce fut la fin de sa vie dissolue. Mozart commença à composer "Don Giovanni" en été 1787 à Vienne et, en automne, il retourna à Prague où il l´acheva. L´ouverture en fut écrite tout à la fin – la nuit d´avant la première. L´encre des partitions n´ était pas encore sèche au moment où elles étaient distribuées sur les pupitres des joueurs (à ce qu´on raconte). "Don Giovanni" fut accueilli avec grand enthousiasme à Prague. Six mois plus tard, on le présenta à Vienne. Mais là, il commença à plaire au public seulement petit à petit, au bout de plusieurs reprises.

Le 1er décembre 1787, Mozart fut nommé compositeur de la cour impériale à Vienne avec 800 écus par an comme honoraire. (Pour comparer: son prédécesseur Ch.W.Gluck avait été payé 2000 écus et L.A.Kozeluh, son successeur, 1200 écus. Voilà comment la cour impériale appréciait Mozart.) Néanmoins, l´accueil froid que le public viennois manifesta pour Don Giovanni ne changea rien au charme de la musique du compositeur. Son contemporain, encore jeune mais génial, Ludwig van Beethoven, fut si emporté par le duetto de Zerlina avec Giovanni qui composa ses fameuses Variations sur le thème de La ci darem.

L´opéra "La Flûte enchantée" fut commandé chez Mozart par E.Schikaneder qui en avait écrit le libretto. Le contenu de l´opéra est plein d´intrigues, alors que l´origine du livret est couverte de secret. Pour s´inspirer, Schikaneder s´était servi de plusieurs sources et tous ceux qui y coopérèrent et, plustard, participérèrent à la réalisation de l´opéra furent membres de la franc-maçonnerie. C´est probablement l´explication de l´apparition d´idées, rites et symboles franc-maçonniques dont le texte et même la musique sont remplis. (P.ex. le numéro 3 qui joue un rôle important dans l´opéra.

Au moment où la création du 1er acte de l´opéra approchait de sa fin, Schikaneder changea la deuxiéme partie du libretto, parce qu´un théâtre de concurrence mit une pièce traitant le même thème dans son répertoire. Le duetto „Pa-pa“ fut incorporé à l´opéra plus tard, sur la demande formelle de Schikaneder qui fut ravi de ça mise en musique. La première de la Flûte enchantée eut lieu le 30 septembre 1791 au "Theater auf der Wieden". La réaction du public fut plutôt embarassée, mais peu à peu, avec le temps, l´opéra gagnait en popularité jusqu´à ce qu´ il devînt le modèle de l´opéra romantique allemand.